¬ę¬†Marrakech est la porte de l’Afrique¬†¬Ľ, a d√©clar√© Christine Alaoui, une photographe fran√ßaise dont Yves Saint Laurent et l’architecte d’int√©rieur am√©ricain Bill Willis faisaient partie de l’entourage de la ville.¬†¬ę¬†De l√† tout change.¬†C’est le d√©but d’un autre monde. ¬†¬Ľ

A l’√©poque¬†o√Ļ les souks de la ville √©taient un labyrinthe de verres √† th√©, de lanternes et de pantoufles brod√©es, c’√©tait toujours une aventure de se perdre dans ses ruelles labyrinthiques.¬†Mais au cours de la derni√®re d√©cennie, une nouvelle g√©n√©ration de jeunes artistes et entrepreneurs – internationaux et marocains – a d√©m√©nag√© √†¬†Marrakech¬†, et il est de plus en plus possible de trouver des boutiques ind√©pendantes et des magasins qui r√©inventent l’artisanat du pays.

Une source majeure de ce changement sismique a √©t√© la r√©cente red√©couverte et l’appr√©ciation du riche patrimoine artisanal du Maroc, des carreaux de zellige et d’encaustique √† la c√©ramique et au tissage de tapis.