Contrairement Ă  de nombreux pays, l’immobilier reste l’un des points forts de l’Ă©conomie marocaine. En effet, le secteur profite de la notoriĂ©tĂ© de l’activitĂ© touristique qui reprĂ©sente la source majeure de la demande immobilière dans le pays.

Nombreux sont les critères qui permettent au Maroc d’offrir des conditions extrêmement favorables à l’investissement étranger : une stabilité politique et économique reconnue à l’international, un climat unique, une qualité de vie exceptionnelle, une grande proximité avec l’Europe, sans oublier l’offre immobilière très large qui répond à toutes les exigences et à tous les budgets. A cela s’ajoute une certaine souplesse de la législation marocaine qui offre aux investisseurs étrangers résidants ou non au Maroc une variété d’avantages fiscaux.

A travers de nombreuses conventions fiscales conclues avec un grand nombre de pays, le Maroc offre un certain nombre de mesures qui visent à encourager l’investissement dans notre pays aux résidents étrangers. Parmi elles, l’exonération des revenus locatifs de l’IGR durant les 3 années suivant la fin de la construction, avec, ensuite, un abattement de 40 %. On trouve également l’exonération de la taxe urbaine pendant 5 ans sur les constructions neuves, l’exonération totale de l’impôt sur les plus-values dégagées en cas de session d’un bien immobilier à usage de résidence principale depuis au moins 8 ans, ainsi que l’absence des droits de succession.

Qu’ils soient résidants ou non, les étrangers bénéficient aussi d’une convertibilité totale sur les montants en devises entrées dans le but de financer des investissements immobiliers, le produit de la revente de leurs biens ainsi que les loyers perçus au titre de la location d’un bien financé par des sommes provenant de l’étranger. Il leur suffit juste de transférer les sommes provenant de l’étranger sur un compte en dirhams convertibles et d’aviser l’Office des changes de l’acquisition du bien immobilier par l’intermédiaire du notaire.

Aussi, il faut savoir que les investisseurs étrangers non-résidents au Maroc jouissent de la garantie de transfert, hors Maroc, des produits de la vente de biens immobiliers sans limite de temps et de montant et aussi de celle de la plus-value nette de la cession du bien immobilier.

Toutes ces mesures montrent combien il est avantageux d’acquérir ou de revendre un bien immobilier au Maroc sans craindre les taxes et impôts qui souvent accompagnent ce genre de transactions.